Renforcement des services sociaux de base des habitants du quartier pauvre de Bella Vista Oeste, Rosario, Argentine

Le projet se déroule en Argentine, Province de Santa Fe, Ville de Rosario, dans le quartier pauvre de Bella Vista Oeste. Dans ce quartier se trouvent des habitations humbles et des bidonvilles habités par des familles issues de l’immigration intérieure nationale. L’emplacement d’AMAP est stratégique pour aborder la population car ses 5 sièges (Casas de Luxemburgo) sont situés à quelques mètres des logements les plus pauvres et peuplés de la zone.

Objectifs:

  • Diminuer le niveau de vulnérabilité des droits des enfants et des jeunes et le degré d’exclusion
  • Réduire la violence chez les enfants et les jeunes
  • Améliorer l'insertion professionnelle des jeunes et des jeunes adultes

Activités:

Les activités sont réalisées dans les 5 « Casas de Luxemburgo » à Bella Vista Oeste :

  • Casa I : Direction et Administration, Service de comptabilité, Gestion des bourses de scolarité, Service d’assistance sociale, Siège du Comité exécutif de l’AMAP
  • Casa II : Jardin d’enfants Cariñito (80 enfants) et Salle Multi Usages
  • Casa III : Cours et formations professionnelles : électricité, charpenterie, cuisine, couture, informatique, boulangerie, anglais, français, réparation d’ordinateurs, manucure, etc.
  • Casa IV : Cabinets de consultation médicale (dentaire, psychologique, d’orthophonie, de vaccination)
  • Casa V : Club des Jeunes (activités récréatives, sportives et artistiques) et Bibliothèque Populaire faisant du prêt de livres loisirs et scolaires et des activités liées (lecture, conte, etc.).

Durée du projet: 3 ans du 01/04/2017 au 31/03/2020.

Le projet est cofinancé par le Ministère des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg

Nombre de bénéficiaires directs:

AMAP se centre sur les enfants et jeunes de 2 à 25 ans issus de familles dont les parents travaillent dans l’économie informelle (surtout construction et travailleurs domestiques) ou vivent des aides sociales. La plupart des enfants achèvent leurs études primaires, mais beaucoup ne terminent pas le secondaire. Ils vivent dans des logements partagés avec les grands-parents ou des logements très précaires sur des terrains publics (par exemple autour de la voie ferrée). Ils ont accès à peu de services de santé en raison de la surpopulation de ces derniers. Les conditions de vie varient beaucoup. Pour 70% des habitants elles sont déficientes et beaucoup souffrent de la surpopulation, du chômage chronique, du manque de perspectives d’avenir.

Les activités du projet ciblent également des bénéficiaires de plus de 25 ans, surtout dans le domaine de la formation professionnelle.

2.088 bénéficiaires directs


  Rapport de mission octobre 2016   Historique de  nos projets (2011-2018)